Activités horizontales.

Publié le par Jayos

J’ai le souffle court, rauque. Je me suis retrouvé allongé en un clin d’œil. La sueur commence à perler sur mon front mais elle n’y prête pas attention. Elle, c’est celle qui m’a mis dans cet état. Elle est là, toute proche.

 

Grande, fine, belle. Très brune, des yeux de nuit sur un sourire étincelant et ravageur. Elle a mis ma main entre ses cuisses et la guide elle-même. Je gémis, au bord de la rupture. Elle halète aussi légèrement. Elle change de position. La maintient quelques instants dans un ultime effort et soudainement relâche la pression. Elle a atteint son but.

 

Le temps semble de figer. Tout est immobile, à part sa poitrine qui se soulève au rythme rapide de sa respiration. Elle me surplombe maintenant, le sourire au lèvres, satisfaite. Je me laisse aller sur le ventre. Ses doigts effleurent mes reins.

 

- Encore, me dit-elle.

 

J’ai cru qu’elle allait m’arracher un bras. Je contemple les encoches sur mes poignets rougis et boursouflés. Elle ajuste les entraves dans sa main. Je reprends la position. Et nous recommençons. Encore et encore.

 

Je n’ai jamais, mais alors jamais, compris ce qu’on pouvait trouver d’érotique dans une séance d’entraînement au menottage.

Publié dans Monologue

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

laure.yentale 11/09/2010 20:38


Ce fut un plaisir de vous lire.


Jayos 12/09/2010 16:44



Ce fut un plaisir de vous "l'entendre dire".



josé lecca 28/04/2010 15:19


ah la la!qu'est ce que je suis pressé de passer mon concours de police moi d'un coup!!!
Plus sérieusement,bravo pour ton texte fin et drole.bonne continuation


Jayos 29/04/2010 13:11



Merci beaucoup pour le compliment et bonne chance pour le concours!



jen Pierre Faymindy 06/04/2010 14:59


Je vois que rien n'a changé depuis les années 86 - 90....................


Jayos 07/04/2010 08:16



Il y en a même qui disent que ça a empiré.



Guilhem 04/04/2010 08:05


Très amusant, Jayos, tu as bien entretenu le suspens jusqu'au bout !


Jayos 04/04/2010 08:26



En même temps, le texte n'est pas bien long, il n'y a pas grand mérite.


Rassure toi je ne t'oublie pas!


A bientôt.



moriganon 21/03/2010 22:44


J'y ai cru jusqu'au bout, les mots ont porté mon esprit.... Je me suis dis tiens, jayos a changé de registre mais non, c'est toujours aussi bon de te lire


Jayos 22/03/2010 17:58



Mais c'était bien là le but de la chose. Content que ça t'ai plu.

A bientôt!